UMMC : acteur majeur du cuivre en Russie

UMMC : acteur majeur du cuivre en Russie

25 janvier 2021 0 Par Sarah

La holding UMMC compte parmi les plus gros exploitant des ressources naturelles de la Russie. Ce poids se justifie par le fait que les ressources naturelles et minières constituent l’essentielle de l’origine de la richesse du pays des tsars. La holding est constituée de 40 autres entreprises contenues en son sein et dont l’action s’oriente vers l’industrie du cuivre et le secteur minier. Elle est certes présente sur tout le territoire russe, mais accentue son exploitation sur les régions les mieux pourvues en ressources naturelles. Il s’agit essentiellement des zones telles que l’Oural et la Sibérie.

Symbole de la situation économique de la Russie

La Russie est en superficie l’un des plus grands pays du monde loin devant le Canada, les États-Unis et la Chine. Cette impressionnante envergure fait bénéficier au peuple russe de richesses naturelles à foison : gaz, charbon, pétrole, minerais… Et de toute évidence, l’exploitation de ces matières premières occupe une place importante dans la bonne santé économique de la Russie.

Les ressources, une chose est d’en avoir, une autre est d’être en mesure de les utiliser et de les transformer comme cela se doit pour pouvoir en profiter. Tâche que les pouvoirs publics ont exclusivement confié à des entreprises nationales comme la holding UMMC dirigée par l’homme d’affaires russo-ouzbek Iskander Makhmudov. Il y a de quoi, puisqu’il est à la tête de 40 firmes et au moins 80 000 employés.

Le groupe s’investit certes dans l’exploitation de diverses ressources de l’industrie minière, mais se consacre plus spécifiquement à celle du cuivre. UMMC intervient également dans le domaine de la métallurgie et des métaux précieux (acier, diamant, or…).

Et si la holding se différencie autant de ses concurrents, c’est parce qu’elle est présente durant chacune des étapes du processus d’exploitation (de l’extraction des matières premières à l’obtention du produit fini). Contrairement à la plupart des entreprises qui se spécialisent. UMMC s’impose également sur le marché puisque la plupart des produits obtenus alimenteront de nombreuses industries telles que la médecine, la joaillerie, la téléphonie mobile, l’automobile…

Un groupe soucieux des problématiques de son temps

En fonction des orientations, une entreprise peut soit se focaliser sur un seul secteur d’activité, soit se diversifier afin d’être pérenne. La holding UMMC a fait le choix d’une politique de diversification bien conduite en étendant progressivement son activité. Cela lui permet d’être viable et constamment d’actualité. À titre indicatif, le groupe s’investit depuis quelques années dans le domaine de la recherche et du tourisme spatial.

La holding a également en dehors de cela, intégré le fait qu’une image bien tenue et une stratégie marketing bien élaboré à l’ère du numérique et des réseaux sociaux lui permettraient d’accroître sa visibilité sur le territoire, mais également à l’international.

UMMC mène également des actions à l’endroit des plus démunies, finance la culture, le sport et les actions de protection de l’environnement. En interne, les salariés sont pleinement mis en valeur dans l’optique de conserver une bonne atmosphère de travail.

Financement des entreprises : focus sur les apports de sociétés de capital-risque ?

De plus en plus d’entreprises utilisent les apports de sociétés capital-risque comme sources de financement au milieu de la flopée existante. Ils sont réalisés au capital social et non au compte courant contrairement à ce que l’on s’imagine. Ce qui représente un atout lorsqu’on souhaite vendre à plus ou moins long terme.

Le plus souvent, les apports de sociétés de capital-risque aident la holding à avoir des bénéfices en mettant l’accent sur l’accroissement de la valeur de l’entreprise lorsqu’elle est dans sa phase de croissance. Il est également possible d’enregistrer des apports de sociétés de capital-risque dans les conseils régionaux. Dans ce cas, la priorité serait de donner un coup de pouce à l’économie locale afin que la croissance soit dans le bon sens.