Comment investir dans un immeuble d’habitation ?

Comment investir dans un immeuble d’habitation ?

28 janvier 2021 0 Par Sarah

Envie de vous lancer dans un investissement immobilier et dans un immeuble d’habitation ? Optez pour une valeur sûre et un placement simple. Choisissiez d’investir dans un immeuble d’habitation. Mais attention, quand bien même c’est un classique du placement immobilier, vous ne devez pas vous y prendre n’importe comment quand vous achetez. Ce ne sont pas toutes les transactions immobilières qui en valent la peine. Alors : comment investir dans un immeuble d’habitation correctement ? Voici quelques conseils.

Les critères de sélection pour un immeuble d’habitation

Choisir un immeuble d’habitation est certes une question de gout. Mais avant tout, il s’agit d’un placement financier. À ce titre, vous ne devez pas vous suffit aux designs pour être sûr de faire le bon choix.

L’emplacement, entre autres, est un point essentiel à ne pas minimiser. Choisissez un quartier à en devenir ou un indémodable de la bulle immobilière belge si vous avez envie que votre investissement prenne réellement de la valeur au fil des années. Pour étudier les capacités d’un quartier ou d’un autre, vous pouvez discuter de votre projet avec un expert en la matière. Tout dépend des tendances du moment, mais aussi des projets d’aménagement dans ledit quartier et de sa facilité d’accès.

Bien évidemment, l’emplacement doit aussi être pratique pour vous. Ce doit être d’autant plus le cas si vous comptez y vivre. La proximité de toutes les infrastructures et des moyens de transports publics dont vous pouvez avoir besoin est de mise.

Investir sur le long terme : pourquoi ?

Quand vous songez à acheter un immeuble d’habitation, savez que vous allez vous lancer dans un projet d’envergure. Comme tout placement immobilier, c’est une transaction qui va se souscrire sur plusieurs années. Le comptable Saint-Gilles vous conseille notamment de garder votre bien au minimum pendant 3 ans. Financièrement, ce sera plus intéressant.

Il faut savoir en effet qu’un placement de ce genre ne prend réellement de la valeur qu’au bout de 3 ans. Les rendements seront donc plus importants et plus sûrs.

Mais si vous avez envie de payer le minimum pour la cession du bien et de gagner le maximum de bénéfice, sachez que vous commencerez à être exonéré d’une partie des revenus de votre placement au bout de 6 ans. Vous serez totalement exempt de taxes sur les bénéfices de votre vente au bout de 30 ans.

Parlons du financement

Mais qu’en est-il alors du financement ? Un investissement immobilier se négocie à quelques dizaines de milliers d’euros, voire plus, en fonction des caractéristiques du bien. Pour ceux qui n’ont pas touché au loto ou qui ne disposent pas d’un tel financement, comment payer l’achat d’un immeuble d’habitation clé en main.

Le comptable Saint-Gilles conseille le crédit. Désormais, les offres des banques semblent être intéressantes. Les taux sont attractifs, du moins si vous avez le bon profil. Pour les banques, cela équivaut aujourd’hui à proposer une assurance emprunteur de qualité, justifier d’un emploi stable et d’une bonne source de revenu et proposée une garantie personnelle ou réelle pour le placement. Un apport n’est pas obligatoire, mais cela peut vous aider à négocier un bon prix pour votre crédit immo.

Prévoir les dépenses liées à ce genre d’investissement

Attention, les dépenses liées à un investissement de  ce genre ne se cantonnent pas aux prix du bien en question. Vous avez encore d’autres besoins à financer. Notamment, vous devez payer les frais de notaires. Pour un immeuble neuf, ce sera de 7% le prix du bien et pour un ancien, de 8% environ.

Et sachez que, certes, acheter un immeuble d’habitation peut être rentable sur le long terme. Mais cela entraine aussi de grosses dépenses au fil du temps : travaux d’entretien, rénovation, etc.